Qu’ont en commun les mobilisations locales en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine?

  • Issue de l’approche territoriale intégrée, une « démarche visant l’engagement de tous les groupes de la société pour faire reculer la pauvreté et favoriser l’inclusion de l’ensemble de la population. » [1]
  • Repose sur une représentation diversifiée de partenaires
    • Issu.e.s de différents domaines du développement social (ex. : alimentation, santé, logement, santé mentale, éducation, employabilité, transport, développement de l’enfant, vieillissement de la population, etc.)
    • De statuts variés (action communautaire autonome, institutions publiques –  santé et services sociaux, commissions scolaires –  municipalités, MRC et élu.e.s, coopératives, regroupements sectoriels, organismes en employabilité, etc.)
  • Soutenue par une équipe de ressources humaines dédiées à la mobilisation, à la coordination et à l’évaluation, de même qu’à l’accompagnement et au soutien à la mise en œuvre du plan de communauté.

[1] Plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, 2014-2010, p. 69.